lundi, octobre 22

La préférence dans un rond-point : celui de la voie intérieure ou celui de l’extérieur ?

J’aimerais que vous commentiez en détail la règle de préférence dans le cas d’un rond-point à plusieurs voies (3 par exemple) et d’une sortie à plusieurs voies (2 par exemple) : Est-il possible de sortir de la deuxième voie du rond-point vers la gauche de la sortie, que faire s’il y a une voiture à droite et que vous ne voulez pas sortir, qui a la préférence si vous devez conduire à l’intérieur du rond-point sur les voies intérieures et non sur les voies extérieures ?

Nous devons rappeler une fois de plus les deux règles qui s’appliquent à cette affaire. D’une part, que, sauf indication contraire, le véhicule circulant sur le rond-point a priorité sur celui qui cherche à y accéder ; d’autre part, que la règle générale de priorité de passage doit être appliquée lors du changement de voie, et donc, dans le cas d’un rond-point à deux voies, celui qui circule sur la voie extérieure a priorité sur celui qui circule sur la voie intérieure qui veut quitter le rond-point et doit envahir la voie extérieure.

Les ronds-points et la « voie de droite » pour la destination

J’ai lu votre réponse à la question La voie de droite a-t-elle la priorité aux ronds-points ? Et je me suis demandé si la réponse ne devrait pas tenir compte de l’application de la règle selon laquelle en ville, vous devez conduire dans la voie qui convient le mieux à votre destination’. D’après cela, si quelqu’un entre dans un rond-point avec l’intention de prendre la sortie de gauche, ne devrait-il pas être dans la voie de gauche ? Dans ce cas, je pense que la réponse à la question pourrait ajouter que les bips des autres voitures sont dus au fait de ne pas avoir pris la bonne voie.

Bien sûr, si c’est le cas, le code récompense en fait le contraire de ce qu’il recommande : disons qu’une voiture et une moto entrent dans le rond-point en même temps, les deux avec l’intention de sortir par la gauche. La voiture décide d’entrer par la voie de gauche (bonne), et le vélo par la voie de droite (mauvaise). Ainsi, la voiture, qui parcourt moins d’un mètre à l’intérieur, arrive plus tôt au départ, de sorte que la moto se trouve juste dans l’angle mort des rétroviseurs. Le conducteur ne voit donc pas le vélo et considère également que si le vélo a choisi cette voie, c’est parce qu’il va vers l’avant ou vers la droite, et non vers la gauche, car ce ne serait pas la voie la plus commode. Donc ça tourne, et le coup se produit. En conséquence, la moto a violé la règle du choix de la voie, la voiture a fait tout ce qui était humainement possible pour éviter le coup, et pourtant la voiture est à blâmer pour avoir envahi la voie de droite, n’est-ce pas ?

Cette observation est également intéressante, mais nous devons insister sur le fait que la loi est la loi. Et à cet égard, nous devons nous rappeler les deux règles applicables. D’une part, que, sauf indication contraire, le véhicule circulant sur le rond-point a priorité sur celui qui cherche à y accéder ; d’autre part, que la règle générale de priorité de passage doit être appliquée lors du changement de voie, et donc, dans le cas d’un rond-point à deux voies, celui qui circule sur la voie extérieure a priorité sur celui qui circule sur la voie intérieure qui veut quitter le rond-point et doit envahir la voie extérieure. Dans ce cas, vous devrez attendre que les véhicules sur la voie extérieure droite passent, et si ce n’est pas possible, vous devrez continuer à circuler autour du rond-point pour vous préparer et changer de voie en toute sécurité.