mercredi, mars 20

Prendre soin du parent âgé : 5 conseils pour un environnement plus serein

La création d’un environnement heureux et serein est un aspect fondamental de la prestation de soins. Prendre soin d’un parent âgé, parfois facilement irritable, demande une certaine quantité d’énergie et est une source de stress pour l’aidant et sa famille. Pourtant, quelques astuces, même simples et intuitives, aident à faire de la maison un endroit heureux. L’idée est de voir les responsabilités de l’assistance d’une manière active et proactive, sans être écrasé par elles.

Il s’agit d’une question centrale, que nous avons déjà abordée, en ce qui concerne le stress, dans cet article. Maintenant, nous passons de l’individu à la personne par rapport à l’environnement qui l’entoure, en considérant cinq idées différentes. Dans un premier temps, cependant, nous recommandons de s’assurer que le parent âgé ne souffre pas de dépression ou d’autres conditions qui ont l’effet de changements soudains d’humeur.

 

Tendez la main et faites sentir votre contact.

Il donne l’exemple d’une soignante américaine nommée Jenny. Jenny rentre à la maison après une journée de travail, chargée de provisions. Il dit au revoir à sa mère et, d’une manière différente que d’habitude, il l’approche et l’embrasse. Jenny prévient qu’en échange de ce simple geste, sa mère a baissé ses défenses et s’est ouverte avec elle d’une manière très positive. Prendre soin du parent n’est plus seulement une entrée dans la « liste des choses à faire », mais quelque chose de personnel et de plein de chaleur humaine.

Le contact physique avec les gens que nous aimons permet la libération d’ocytocine, une hormone qui diminue la pression et le niveau de cortisol, liée au stress. Les femmes qui ont passé la période de la ménopause ont généralement de faibles niveaux d’ocytocine, il est donc encore plus important de faire sentir le contact humain. Soutien, proximité, responsabilité, sans jamais oublier la valeur d’un geste.

Comment commencer : le contact physique peut se produire de plusieurs façons. Dans les familles habituées à une certaine distance, le besoin de contact peut être lié à autre chose, comme un doux massage des mains avec une lotion hydratante. Ou peignez vos cheveux ou touchez votre bras, qui sont tous deux des gestes relaxants.

 

Écouter de la musique ensemble

La musique peut devenir la bande sonore de votre vie, et il est important de choisir quelque chose qui convient au ton – dans ce cas-ci serein – que vous voulez donner à l’environnement. Dans le cas d’un parent âgé, vous pouvez penser à faire écouter quelque chose associé à des souvenirs positifs, donc une musique liée à la jeunesse. Le réseau est un bon outil pratique – par exemple YouTube – pour pouvoir accéder à ce matériel en peu de temps.

Comment commencer : mettez simplement de la musique qui, selon vous, pourrait vous plaire. Faites attention à ce que votre destinataire ne soit pas agité ou inquiet de quelque chose, car à ce moment-là, un excès de stimuli pourrait avoir l’effet contraire et être tout simplement ennuyeux.

 

Mangez ensemble

S’asseoir à table, ou prendre un repas ensemble, est l’un des moyens les plus immédiats d’entrer en contact avec quelqu’un. Un lien fort est créé avec une personne avec qui vous partagez un moment, ce qui peut également conduire à un plus grand appétit.

Comment commencer : Dressez d’abord une liste des aliments préférés de la personne que vous aidez et essayez de les intégrer à votre alimentation hebdomadaire. Nous parlons de préférence d’aliments sains (nous avons parlé d’alimentation saine dans cet article), et si les problèmes d’alimentation ont créé des problèmes pour le parent âgé, essayez de rétablir un contact directement à la table. Même sans nourriture, simplement en feuilletant un journal et en commentant ensemble les nouvelles les plus intéressantes.

 

Touchez les bonnes touches pour un sourire

Vous connaissez la personne dont vous vous occupez, ce qui la fait souffrir et vice versa, ce qui la fait sourire. Selon certaines études, chez les personnes souffrant de perte de mémoire, le sentiment de bonheur peut durer plus longtemps que le souvenir de ce qui l’a causé. Ça peut être n’importe quoi, même une émission de télé. Dans ce cas, nous renouons avec ce que nous avons dit sur la musique, puis nous associons la proposition que nous voulons faire à un souvenir heureux (par exemple, des extraits d’un programme d’il y a plusieurs années).

Par où commencer : la visite des petits-enfants est probablement la plus grande source de joie. Lorsque cela n’est pas possible, pensez à acheter un cadre photo numérique sur lequel vous pourrez télécharger plusieurs de leurs photos.

 

Maintenir une attitude positive

Ce n’est pas facile, mais le résultat que vous pouvez obtenir vaut le défi, et il peut devenir de plus en plus naturel. Revenons à un autre exemple américain, celui d’un homme qui vient en aide à la mère malade de la maladie d’Alzheimer. Cette personne essaie de transformer chaque occasion en une occasion de célébrer, puis revient à la maison avec de la nourriture et des bougies d’anniversaire. Le visage de la mère s’illumine à chacune de ces occasions, et c’est aussi un moyen de changer son humeur en cas de mauvaise journée.

Comment commencer : Si vous vivez dans une famille nombreuse, vous pourriez commencer chaque déjeuner en remerciant pour les choses dont vous êtes reconnaissants. Ou attachez des post-it au miroir avec toutes les belles choses qui apportent le bonheur dans votre vie.